Spécialiste en Suivi-Evaluation de WACA ReSIP

International Union for Conservation of Nature (IUCN)

Dakar, Senegal 🇸🇳

Poste vacant n°:  6312
Unité:  Programme thématique Marin & Côtier
Organisation:  International Union for Conservation of Nature (IUCN)
Lieu:  , Dakar, Sénégal
Supervision:  Regional Marine and Coastal (MACO) Programme Coordinator- IUCN West and Central Africa Programme – PACO
Taux d’activité:  100%
Grade:  P2
Date d’entrée prévue:  1. avril 2023
Type de contrat:  Determiné (12 mois avec possibilité de renouvellement)
Date limite:  28. février 2023

CONTEXTE

A- CONTEXTE
Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Investissement pour la Résilience des Zones Côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP), l’Association Internationale de Développement (IDA) a signé avec l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) un accord de financement de la composante 1 du programme, relative à l’intégration régionale, ainsi qu’un accord de programme avec l’UICN.

L’UEMOA, qui assure la maitrise d’ouvrage de la composante 1 sur l’intégration régionale du programme, a signé un accord subsidiaire avec l’UICN qui est ainsi chargée, en qualité de maître d’ouvrage délégué, de mettre en place et de coordonner l’Unité d’Appui Régional (WACA BAR) du programme. Cette Unité d’Appui du programme sera basée dans les locaux de l’UICN à Dakar, au Sénégal.

L’objectif de développement du programme WACA ResIP est de renforcer la résilience des communautés et des zones ciblées du littoral ouest africain et de Sao Tomé et Principe. Dans cette perspective, le programme vise l’amélioration des capacités d’absorbation, adaptatives et transformatives des six pays d’intervention. Le programme couvre actuellement neuf pays dont six pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo) de la phase 1 démarrée en 2019 et trois pays (Gambie, Ghana et Guinée Bissau) pour la phase 2 dont les accords de financement ont été approuvés en décembre 2022. Les activités du programme sur les sites concernés dans ces six pays bénéficieront directement à environ 200 000 personnes qui vivent le long du littoral et en dépendent pour leurs moyens de subsistance. Le programme engage également des organisations régionales, à commencer par l’UEMOA, le CSE et ABC, le RAMPAO, le PRCM et d’autres organisations et projets peuvent être engagés par la suite.

DESCRIPTIF DE POSTE

B- DESCRIPTION DU PROGRAMME

Le programme WACA ResIP consiste en une combinaison d’appui technique (composante 2) et des d’activités d’investissements physiques (composante 3) mises en œuvre au niveau national, ainsi qu’une composante 1 sur l’intégration régionale

Les objectifs de la composante 1 (Intégration régionale), dont l’UEMOA et l’UICN ont la charge, sont les suivants :

i. Renforcer l’intégration régionale en matière de gestion intégrée du littoral ouest africain, à travers notamment la mise en œuvre des conventions et protocoles sur la gestion du littoral, l’opérationnalisation de l’observatoire du littoral, l’accroissement de la mobilisation des ressources financières et le développement de nouveaux instruments financiers pour la gestion durable du littoral ouest africain, le renforcement des capacités, et la communication ;

ii. Mettre en place un Comité Régional de Pilotage pour les activités d’intégration régionale, la coordination et la programmation régionale des interventions au niveau des pays bénéficiaires ; et,

iii. Établir un Bureau d’Appui Régional (WACA-BAR) qui aide les pays à la mise en œuvre des activités en matière de management et d’appui technique.
Le Bureau d’Appui Régional à la mise en œuvre (WACA-BAR) du programme, abrité et géré par l’UICN, est chargé de la coordination technique de la composante d’intégration régionale. A ce titre, il appuie les pays d’intervention du projet dans la mise en œuvre des activités planifiées et assure :
– la facilitation de l’accès à une expertise de haut niveau ;
– le renforcement de la communication et des échanges de connaissances entre les pays ;
– la promotion des échanges des savoir-faire en ce qui concerne l’appui fiduciaire aux pays ;
– la coordination et la gestion de l’ensemble du système régional de suivi-évaluation du programme ; et
– L’évaluation des impacts globaux du programme au niveau régional.

WACA-BAR va également appuyer la mise à l’échelle du programme et, suivant les demandes, accompagner les onze autres pays qui sont éligibles à rejoindre le programme WACA afin de les préparer à recevoir les investissements prévus.
Les composantes 2 et 3 et 4 s’exécutent au niveau des pays bénéficiaires à travers des coordinations nationales responsables de la coordination intersectorielle, et de l’engagement des partenaires au développement, et une validation d’un comité de pilotage national dans chaque pays.

Le rôle de suivi-évaluation du projet incombe à WACA-BAR qui aura la charge de gérer le système de suivi-évaluation mis en place pour la phase 1 et de l’étendre à la phase 2 du projet.

Le champ couvert par le système de S&E porte sur la gestion des données et informations relatives à l’avancement (ou l’absence d’avancement) du projet. Cette gestion des données est organisée pour nourrir les décisions de gestion et le pilotage du projet vers l’atteinte de son objectif de développement efficacement, durablement, et de manière efficiente. Elle est aussi un moyen pour contribuer à la communication des résultats et des bénéfices générés pour les communautés côtières et la société, ainsi que pour répondre aux besoins de reporting routinier des partenaires financiers. C’est enfin un système qui va alimenter le système permanent de suivi environnemental des régions côtières, à travers l’Observatoire régional.

Les activités de S&E sont entreprises à deux niveaux : i) au niveau régional, par le Bureau d’Appui Régional (BAR / UICN) et les institutions régionales (UEMOA, ABC et CSE) et ; ii) au niveau national, par les unités nationales de gestion du Projet, et les organisations responsables des activités du Projet. Un grand nombre d’acteurs sera impliqué dans le bon fonctionnement du système de S&E.

Actuellement, le WACA-BAR a mis en place et coordonne la gestion de l’ensemble du système de S&E à l’aide d’un seul manuel de S&E, qui décrit le système avec les spécificités de chaque pays et du niveau régional et du logiciel Ruche. Le BAR assure l’appui technique aux pays sur les aspects du S&E, la mise en place d’un mécanisme d’assurance qualité des données collectées et encourage l’échange d’expérience entre les pays sur les outils de S&E. Un réseau des spécialistes en suivi-évaluation du projet est mis en place et animé par le WACA BAR pour faciliter les discussions et les échanges dans l’optiques d’améliorer le fonctionnement du système de suivi-évaluation.

Afin d’assurer la qualité et l’efficacité de la mise en œuvre du projet WACA ReSIP, l’UICN et ses partenaires recrutent un(e) Spécialiste en Suivi-Evaluation pour assurer efficacement la fonction du suivi-évaluation projet au sein de WACA-BAR.

C- ATTRIBUTIONS ET TACHES

Placé(e) sous la supervision du Coordonnateur de WACA-BAR, le/la en Suivi – évaluation du de WACA ReSIP planifie et coordonne l’exécution des activités de suivi et évaluation du projet du projet.

Il aura pour tâches :

Mise en place et déploiement du système de suivi-évaluation du projet

• Assister le Coordonnateur de WACA-BAR dans la gestion du système de suivi-évaluation existant, cela dans le respect et en application des dispositions du Manuel de Suivi-Evaluation du projet ;
• Etendre le système de suivi-évaluation de ResIP 1 au ResIP 2 à travers l’élaboration d’un manuel de suivi-évaluation et l’informatisation du système de la phase 2 ;
• Coordonner la mise en place et l’animation d’un mécanisme et outil pour faciliter de gestion et le suivi axés sur les résultats et la performance du projet, cela en vue de renforcer la responsabilisation, l’apprentissage, la transparence et la coordination ;
• Travailler à cultiver au sein des différentes organisations impliquées dans le projet une proactivité et une prise de décision fondées sur des données factuelles ;
• Appuyer le renforcement de la capacité des parties prenantes et des bénéficiaires du projet à collecter, classer, analyser, diffuser, utiliser et partager des données et informations relatives à la mise en œuvre du projet ;
• Organiser la collecte régulière et traitement des données en rapport avec les indicateurs de suivi du projet ;
• Entreprendre l’analyse systématique trimestrielle, semestrielle et annuelle de la progression et performance vers l’atteinte des objectifs et les réalisations escomptés ;
• Animer et gérer le système d’information du projet, en collaboration avec le spécialiste en communication et le spécialiste en développement institutionnel ;
• Elaborer des tableaux de bord et des rapports de synthèse périodiques ;
• Préparer les évaluations internes et externes et les revues à mi-parcours et de fin de phase du projet.

Appui à la planification des activités et la gestion du projet

• Coordonner techniquement la préparation des plans de travail et budgets annuels ;
• Participer à la préparation des documents techniques nécessaires au bon déroulement des réunions des différentes instances du projet (missions de supervision des bailleurs et le comité régional de pilotage) ;
• Participer à la réalisation du plan d’exécution du projet ;
• Assurer la production/consolidation des rapports de suivi-évaluation du projet ;
• Consolider les rapports semestriels et annuels d’activités du projet ;
• Préparer la diffusion des documents destinés aux différentes instances du projet ;
• Faire fonctionner le Dash board ;
• Renforcer les capacités pour le fonctionnement des systèmes de suivi-évaluation nationaux, des tableaux de bords et s’assurer que la collecte de données pour les indicateurs clefs du Programme est assurée ;
• Veiller à ce que les données clefs sur le suivi et évaluation du Programme soient collectées et résumées dans les rapports semestriels et annuel sur le Programme qui sont présentés au Comité de Pilotage régional ;
• Participer à la mise en œuvre des activités de communication afin de sensibiliser sur le programme et sur les progrès réalisés dans sa mise en œuvre.

QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES EXIGÉES

• Diplôme supérieur (Bac + 5 minimum) dans les domaines suivants : sociologie, gestion de projets, ressources naturelles, économie, socio-économie, agroéconomie, statistiques, ou équivalent ;

• Expérience professionnelle de sept ans souhaités dans un poste de responsable du suivi évaluation dans un projet financé par les partenaires multilatéraux ou dans des organismes internationaux ;

• Bonne connaissance des systèmes d’informations ;

• Bonne connaissance des outils et des principes de planification et de gestion axée sur les résultats ;

• Bonne capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction ;

• Maîtrise de l’informatique et des logiciels de suivi évaluation et de SIG et également des logiciels classiques de base de données et de bureautique ;

• Aptitude à travailler en équipe pluridisciplinaire et multiculturel et à exécuter des missions de terrain ;

• Maitrise d’une communication acceptable en anglais.

• Les candidatures féminines et candidatures de tous les autres pays dans la sous-région sont fortement encouragées.

• La durée du contrat de travail de la position Spécialiste en Suivi-Evaluation du projet UICN/WACA-BAR est d’une année renouvelable sur la base de performances annuelles satisfaisantes et de l’existence d’un budget.

CANDIDATURES

Les personnes intéressées sont priées de postuler par le biais du “Système de gestion des ressources humaines”, en ouvrant l’annonce de poste vacant et cliquant sur le bouton “Apply”.

Chaque candidat(e) doit créer son propre compte dans le système. Aucune postulation ne sera acceptée aprés la date de clôture. Les candidatures sont recevables jusqu’à 24h00 en Suisse (GMT + 1h / GMT + 2h pendant la période d’heure d’été, DST). Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront personnellement contactés pour participer aux entretiens.

D’autres postes vacants sont annoncés sur le site web de l’UICN: http://www.iucn.org/involved/jobs/

À propos de l’UICN

L’UICN est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses plus de 1300 organisations Membres et les compétences de ses plus de 10 000 experts. Elle est l’un des principaux fournisseurs de données, d’évaluations et d’analyses sur la conservation. Sa taille lui permet de jouer le rôle d’incubateur et de référentiel fiable de bonnes pratiques, d’outils et de normes internationales.

L’UICN offre un espace neutre où diverses parties prenantes – gouvernements, ONG, scientifiques, entreprises, communautés locales, groupes de populations autochtones, organisations caritatives et autres – peuvent travailler ensemble pour élaborer et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.

Travaillant de concert avec de nombreux partenaires et soutiens, l’UICN met en œuvre un portefeuille vaste et divers de projets liés à la conservation dans le monde. Associant les connaissances scientifiques les plus pointues et le savoir traditionnel des communautés locales, ces projets visent à mettre un terme à la disparition des habitats, à restaurer les écosystèmes et à améliorer le bien-être des populations.

http://www.uicn.org/fr
https://twitter.com/IUCN/


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED

IHE Delft MSc in Water and Sustainable Development