Recrutement d'un(e) Consultant(e) Internationa(e) pour une etude sur l’analyse de la gestion des points d’eau équipés de pompes

United Nations Children's Fund (UNICEF)
Chad
Position Type: 
Consultancy
Organization Type: 
International Organization
Experience Level: 
Mid-Level (5-9 Years)
Degree Required: 
Advanced Degree (Master's or JD)
Languages Required: 
French

EXPIRED

Please note: this job post has expired! To the best of our knowledge, this job is no longer available and this page remains here for archival purposes only.

 

 

Current staff members

View internal vacancies

     

    Already applied?

    Update your details, view your application progress and personal information

    Log in to e-Recruitment

       

      Job alerts

      Keep informed about job opportunities at UNICEF

      Sign up for job alerts

         

        Candidate experience training

          Explore UNICEF’s new e-Recruitment system (video)

           

          UNICEF Retirees and Separated Staff

            Read important note relevant to retirement and separation

             

            Beware of fraudulent job offers

              Please note that UNICEF does not charge a fee at any stage of the recruitment process (application, interview, meeting, travelling, processing, training, or any other fees)

               

              Get connected

                 

                Current opportunities

                Job search

                Back to search

                Recrutement d'un(e) Consultant(e) Internationa(e) P-3 pour une etude sur l’analyse de la gestion des points d’eau équipés de pompes

                Apply

                Job Number: 515133 | Vacancy Link
                Locations: Africa: Chad
                Work Type : Consultancy

                 
                 
                 

                1. Contexte 

                Les ouvrages d’approvisionnement en eau potable en milieu rural au Tchad sont essentiellement constitués de forages équipés de pompes à motricité humaine. Sur tout le territoire national, en fin 2017, plus 15,091 forages ont été réalisés et équipés principalement de quatre types de PMH à savoir, Vergnet HPV 60, India mark II, Pumpenboese et Vergnet Hydro-India. Parmi ces 14,000 forages équipés de PMH, au moins 1,050 ont été réalisés pendant le dernier cycle de programme de l’Unicef et du Gouvernement du Tchad entre 2012 et 2016.

                Beaucoup d’ouvrages ont été réalisés par le Gouvernement et ses partenaires en vue d’augmenter significativement le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural au Tchad, mais le problème de durabilité de ces ouvrages se pose et constitue ainsi un facteur limitant pour l’objectif recherché. Ce problème de durabilité est dû à la faiblesse et au manque d’appropriation des infrastructures par les communautés bénéficiaires vu le manque d’engagement communautaire. Aussi, la faiblesse ou l’inexistence dans certaines zones du pays, d’un mécanisme d’approvisionnement en pièces détachées des PMH ne favorise pas aussi la durabilité des ouvrages. Pour renforcer l’appropriation des ouvrages par les communautés bénéficiaires, un Arrêté a été signé en octobre 2017 par le Ministère en charge de l’eau mettant en place une approche harmonisée de mise en œuvre des projets WASH intégrés en milieu rural.

                Dans le but d’avoir une vue rétrospective sur ses réalisations du cycle précèdent (2012 à 2016), l’UNICEF a réalisé une étude de fonctionnalité des PMH en novembre 2017.  Cette étude a révélé que 15% de PMH tombent en panne juste après une année d’utilisation et plus de 70% ne sont pas fonctionnelles après la 5ème année d’installation. Les causes profondes de cette situation méritent d’être minutieusement étudiées en vue d’assurer la pérennité des ouvrages.

                Objectif de la consultation

                L’objectif de la consultation est d’assister le Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche à disposer d’un document d’analyse de la situation en matière de gestion et de maintenance des ouvrages d’eau potable équipés de Pompes à Motricité Humaine (PMH) à travers une étude. Ladite étude doit permettre d’améliorer la performance de certains acteurs de la gestion des points d’eau que sont les CGPE, les AR et leurs associations respectives et également la performance d’un des piliers de la maintenance des PMH qu’est le circuit de vente des pièces détachées.

                Cette étude doit permettre de :

                • analyser au niveau national, les aspects organisationnels et fonctionnels actuels des CGPE et des AR ;
                • analyser la capacité financière des CGPE et celle de leurs associations pour comprendre la viabilité de leur gestion ;
                • identifier les faiblesses et les atouts dans l’organisation et le fonctionnement des CGPE, des AR et leurs association respectives;
                • proposer un modelé de gestion viable permettant d’assurer la maintenance et partant, la pérennité des forages équipés de pompes à motricité humaine ;
                1. Stratégie et organisation de mise en œuvre de la consultation

                Le/la Consultant(e) international(e) assurera le lead avec le/la Consultant(e) nationale recruté(e) pour l’étude de la filière des pièces détachées de pompes à motricité humaine.

                Le consultant(e)s sera sous la supervision administrative du Chef de la Section WASH. Le spécialiste WASH (NOC) assurera la supervision technique conjointement avec le comité technique qui sera mis en place au sein du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP).

                Les deux (2) Consultant(e)s livreront un seul et même produit qui sera le rapport de l’étude de ces deux volets.

                Le/la consultant(e)s collaborera étroitement avec les services du MEEP et toutes les autres parties prenantes que sont :

                • Les comités de gestion de points d’eau et leurs associations ;
                • Les artisans réparateurs et leurs associations ;
                • Les associations des usagers de l’eau ;
                • Les OSC intervenant dans le domaine de réalisation de forages équipés de PMH ;

                L’UNICEF et le Ministère en charge de l’eau et de l’assainissement faciliteront les contacts entre le consultant et les parties prenantes ci-dessus citées.

                La stratégie de mise en œuvre de cette consultance se fera en 3 étapes principales:

                Etape 1 :

                • Collecte de la documentation existante au Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (textes organisant la gestion des points d’eau en milieu rural (forages équipés de PMH et mini AEP), les rapports des projets etc…);
                • Collecte de données auprès des CGPE, des ACGPE, données relatives à leur organisation et à leur fonctionnement dans quelques régions, notamment le Lac, le Batha, le Ouaddai, le Sila, les deux Logones et le Moyen Chari;
                • Entretiens dirigés des acteurs du secteurs y compris les autorités locales telles que les Chefs de village et Chefs de canton et synthèse des entretiens.

                Etape 2 :

                • Analyser la situation sur la base des données collectées en vue d’identifier les points de faiblesses et les goulots d’étranglement ;
                • Dégager les forces et faiblesses du dispositif organisationnel et fonctionnel des comités de gestion de points d’eau en milieu rural en général et des forages équipés de pompes a motricité humaine en particulier.;
                • Identifier les opportunités éventuelles d’amélioration du fonctionnement du dispositif.

                Etape 3 :

                • Proposer un modelé d’organisation et de fonctionnement par canton ou groupement de cantons, Département ou région permettant d’assurer convenablement le fonctionnement des PMH ;
                • Proposer un mécanisme sécurisé de transactions financière entre les principaux acteurs à savoir les représentant des fabricants de PMH, les artisans réparateurs et les comités de gestion de points d’eau y compris leurs associations respectives.

                 

                Qualifications requises / Expériences professionnelles

                1. Qualifications

                Etre détenteur d’un diplôme de 3ème cycle (Bac + 5) ou Master délivré par une Université reconnue par l’UNESCO dans l’une des disciplines suivantes : Economie, Management, Développement rural, Sociologie, ou autre domaine connexe.

                Compétences clés obligatoires

                • Au moins un contrat similaire : étude ou analyse approfondie de la gestion communautaires de points d’eau en milieu rural ;
                • Bonne connaissance des procédures de mise en œuvre des projets d’hydraulique rurale ;
                • Expérience dans la région de l’Afrique Centrale ;
                • Connaissances de base sur le secteur de l’eau, l’assainissement et l’hygiène (secteur WASH) ;
                • Excellente maitrise du Français écrit et parlé (bonne connaissance de l’anglais constitue un atout) ;
                • Flexibilité et  capacité à  faire les adaptations nécessaires au plan de travail selon les conditions et exigences se présentant  localement ;
                • Grande motivation vis-à-vis  de la recherche de résultats de qualité ;
                • Parfaite maitrise du logiciel Microsoft Office (Word, Excel et Power Point)
                • Bonne connaissance de l’approche genre et de l’approche inclusive (ou équité) sera un atout.
                1. Expérience
                • Avoir au moins 8 ans d’expérience dans le domaine des projets d’hydraulique rurale;
                • Au moins une expérience dans l’évaluation de projets/programmes axés sur la gestion des points d’eau ;
                • Avoir si possible une expérience de conduite de projet de développement rural ;

                 Termes de paiement

                • 20% suite à la validation de l’Approche méthodologique ;
                • 50% suite à la présentation du rapport provisoire ;
                • 30% au dépôt du rapport final et accepté.