Consultant national pour la documentation des réalisations du Programme dans le domaine Eau Hygiène et Assainissement de prévention et de réponse aux épidémies de choléra

United Nations Children's Fund (UNICEF)

Cameroon 🇨🇲

Le Cameroun a fait face à sa pire épidémie de choléra de l’histoire entre 2009 et 2011. Plus de 34 000 cas dont 1 500 décès ont été enregistrés au cours de la période. Les statistiques montrent que 56% des cas de choléra et 72% des décès ont été enregistrés dans les régions du Nord et Extrême-Nord. En 2012 et 2013, le nombre de cas enregistrés a significativement diminué avec respectivement 125 et 29 cas signalés sur l’ensemble du territoire. Cette tendance pourrait s’expliquer par l’immunité acquise par la population lors de la grande épidémie de 2009 – 2011. Toutefois, en 2014, une épidémie de choléra a de nouveau sévi au Cameroun. Au total 3355 cas et 184décès ont été enregistrés essentiellement dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord. L’ampleur de cette épidémie a été de moindre importance comparée aux précédentes. En dépit de la recrudescence des épidémies de choléra dans quelques pays frontaliers, le Cameroun n’a plus connu d’épidémie d’envergure nationale depuis Octobre 2015. Indépendamment de la situation, l’ensemble des acteurs s’est attelé à mener des interventions afin d’atténuer les risques et l’impact de cette maladie sur la vie des populations. Pour le secteur Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), en plus des activités de réponse, l’accent a été mis sur la préparation et la prévention. Au regard des résultats louables déjà engrangés, il est nécessaire de documenter la démarche cohérente (approche stratégique, bonnes pratiques, dynamique/engagement/participation communautaire, mécanismes d’intervention et de coordination  des acteurs) du secteur Eau, Hygiène et Assainissement qui ont été mis en œuvre et permis de juguler les épidémies jadis observées dans les zones à forte endémicité.  

OBJECTIF

L’objectif de la mission est de documenter l’approche portée par l’UNICEF et qui a permis de juguler les épidémies de choléra ainsi que les résultats obtenus contre le choléra et d’autre pathologies similaires au Cameroun entre 2014 et 2017.. 

ACTIVITES, LIVRABLES ET PERIODES, PLUS LE BUDGET PAR LIVRABLES

Les principales activités à mener par le consultant sont les suivantes : 

  • Elaboration du cadre méthodologique. Partant de sa compréhension de la mission à lui assignée, le consultant proposera un cadre méthodologique indiquant clairement la démarche logique qu’il propose pour documenter l’approche porté par l’UNICEF et qui a permis d’autonomiser et de mieux outiller les communautés contre le choléra. Cette méthodologie comprendra une évaluation des besoins en informations, une approche de collecte, des outils et une approche d’analyse.
  • Collecte des informations. Sur la base des données collectées auprès des acteurs du niveau central, le consultant descendra sur le terrain à l’effet de collecter les données manquantes. Ces informations seront exploitées et mises en forme pour répondre aux demandes clés de la mission. Pendant la collecte sur le terrain, le consultant veillera à couvrir l’ensemble des domaines qui composent l’approche multi-acteurs et à base communautaire qui a permis de venir à bout du choléra dans l’ensemble de la partie septentrionale du pays. Un accent particulier sera mis sur l’approche globale d’adaptation de l’approche novatrice portée par l’UNICEF a interagit avec les normes et l’organisation socioculturelles.
  • Production du rapport final : le consultant sera chargé de produire un ensemble de documents présentant les interventions clés menées par les acteurs du secteur, leurs effets et leur éventuelle contribution dans la maitrise du choléra au Cameroun. Cette documentation devra clairement faire ressortir non seulement les principales leçons tirées mais également les points à améliorer. Il s’agira d’un ensemble de produits comprenant un article scientifique, un poster et une plaquette. La documentation mettra en exergue les autres usages que les communautés ont fait des capacités acquises grâce à l’intervention du Programme pour résoudre d’autres problèmes similaires. Enfin, la documentation montrera comment l’approche proposée par le Programme a permis de changer ou d’infléchir certaines normes sociales.
  • Présentation des documents : au terme de la rédaction des différents documents, le consultant facilitera un atelier de présentation de cette documentation a un panel mis en place par le MINEE, le MINSANTE et l’UNICEF.

QUALIFICATIONS, EXPERIENCE ET COMPETENCES SUPPLEMENTAIRES

Toute personne intéressée par la réalisation de cette mission doit démontrer les qualifications, expériences et compétences suivantes : 

  • Formation universitaire de base
    • Être titulaire d’au moins un diplôme universitaire de niveau minimal Bac+3 dans les domaines WASH, génie sanitaire, santé publique ou tout autre domaine reconnu équivalent.
  • Expérience professionnelle :
    • Au moins 5 années d’expérience dans la formulation, la mise en œuvre et/ou l’évaluation des projets et programmes (développement/humanitaires) dans le secteur de la santé ou de l’EHA ;
    • Démontrer d’une expérience dans le domaine de la recherche et de la rédaction d’articles ;
    • Avoir une bonne connaissance et une expérience de la problématique des épidémies en général et celle du choléra en particulier ;
    • Avoir une bonne expérience de travail avec les services du gouvernement, les ONG et les communautés rurales ;
    • Démontrer une expérience en matière de documentation interventions EHA.
  • Autres compétences : 

Avoir la capacité de travailler sous pression avec la contrainte de produire des résultats de qualité ;

Avoir les aptitudes à travailler dans un contexte pluridisciplinaire ;

Avoir une bonne maîtrise du Français et de l’Anglais.

CONDITIONS DE TRAVAIL

 

Le consultant retenu devra disposer du matériel (ordinateur, imprimante, scanner, …) requis pour sa mission. Il ne bénéficiera pas d’un espace de travail au sein du bureau de l’UNICEF. Toute fois et selon la nécessité de sa mission, un espace de travail pourrait lui être accordé pour la conduite des concertations avec les acteurs internes.

SUPERVISION 

Le Consultant travaillera sous la supervision du Chef de Section Eau Hygiène et Assainissementde l’UNICEF Cameroun. Il bénéficiera de la collaboration d’une équipe composée des représentants des sections communication pour le Développement (C4D)Partenariat, Plaidoyer et communication(PAC) et des partenaires gouvernementaux (Ministère de la Santé Publique et du Ministère de l’Eau et de l’Energie). 


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED