Recrutement d’un consultant international pour la réalisation d’une étude sur le marketing de l’assainissement

United Nations Children's Fund (UNICEF)

, , CM

BACKGROUND

Au terme de la mise en œuvre de l’agenda du millénaire, tous les pays ont adopté en 2015, les objectifs de développement durable (ODD). L’un des ODD vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et à assurer une gestion durable des ressources en eau (objectif #6). Une des cibles (Cible #6.2) est d’assurer, d’ici à 2030, l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes, des filles et des personnes en situation vulnérable. 

Au Cameroun, selon le MICS 2014, le taux d’accès des populations aux toilettes améliorées est passé de 33 à 40 % entre 2006 et 2011 et à 52,3% en 2014. En milieu rural, on note une évolution en dent de scie. Entre 2006 et 2011, ce taux est passé de 15 % à 26 % mais a reculé à 23,4% en 2014. Le taux défécation à l’air libre stagne autour de 7% depuis 2006 avec d’importants écarts entre les régions et entre les milieux. Il représente jusqu’à 21,8% de la population de l’Extrême-Nord et 12,8% dans la région du Nord. Pour remédier à cette situation, le gouvernement s’est engagé dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) à porter d’ici 2020, le taux d’accès aux infrastructures d’assainissement à 60%. L’une des stratégies adoptée par le gouvernement pour l’atteinte de cet objectif est la promotion de l’Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC). 

Une stratégie nationale d’ATPC (SN-ATPC) accompagnée d’un guide harmonisé de mise en œuvre de l’ATPC a été élaborée en 2015. Celle-ci est venue compléter le cadre programmatique du secteur assainissement comprenant une stratégie Nationale d’assainissement en milieu rural (2014) et une stratégie d’assainissement liquide (2011). La vision du Gouvernement dans le secteur de l’assainissement tel que stipulée dans la SN-ATPC étant de faire du pays: « Un Cameroun émergent, débarrassé de la défécation à l’air libre, avec un accès de tous à un assainissement équitable et durable (…) ». L’un des axes de cette stratégie est de développer l’offre en service d’assainissement en qualité et en quantité afin de permettre l’atteinte des résultats attendus du secteur. Concernant le volet de durabilité, la stratégie recommande que les aspects de marketing de l’assainissement soient explorés et intégrés dans sa phase de mise en œuvre.

Le marketing de l’assainissement vise à catalyser l’accès aux produits et services appropriés d’assainissement des ménages sur le marché afin de répondre aux besoins d’assainissement non satisfaits des populations à faible revenu tout en motivant et en développant la demande de ces produits et services sans dépendre des subventions matérielles. Avec la création de la demande pour l’assainissement au travers de l’ATPC, les efforts doivent être orientés vers le renforcement de la chaîne d’approvisionnement locale de produits d’assainissement et hygiène, ainsi que vers la création et le renforcement des relations entre les communautés et les fournisseurs d’assainissement. Pour ce faire, l’une des actions adoptées dans la stratégie nationale ATPC est la mise en œuvre d’un programme national de marketing de l’assainissement qui intégrera également les questions d’équité, d’inclusion et de vulnérabilité telles que : l’implication des enfants à travers l’approche child to child, la promotion des structures associatives, la prise en compte du genre, la gestion de l’hygiène menstruelle, les préoccupations des personnes à besoins spécifiques (handicapés moteurs et visuels), l’hygiène corporelle et environnementale. De ce fait, il devra booster la demande tout en renforçant l’offre de services

Pour faciliter la mise en place de ce programme national de marketing de l’assainissement, le Ministère de l’Eau et de l’Energie a sollicité et obtenu l’appui de l’UNICEF dans le cadre du Programme de Coopération pour le recrutement d’un consultant international pour mener une étude sur le marketing de l’assainissement au Cameroun. 

OBJECTIVE

L’objectif principal de la mission assignée au consultant est de réaliser une étude sur le marketing de l’assainissement assorti d’un programme national  de mise en œuvre au Cameroun.  

ACTIVITIES, DURATION, DELIVERABLES AND TIMELINES, PLUS BUDGET PER DELIVERABLE

Les principales activités à mener par le consultant comprennent : 

  • Évaluation du marchéactuel des produits et des services d’assainissement. Cette étude de marché devra ressortir les spécificités locales du milieu rural, urbain et semi urbain.  Elle examinera l’offre et la demande des produits d’assainissement en insistant sur les prix, les lieux d’approvisionnement et les conditions d’accès plus attractives pour toutes les cibles. Les éléments liés au financement aussi bien de l’offre que de la demande seront inclus dans l’analyse. Cette étude devra également mettre en exergue le rôle que peuvent jouer les collectivités territoriales décentralisées dans la stimulation de la demande et de l’offre.
  • Elaboration d’une stratégie de marketing de l’assainissement. Cette stratégie qui s’appuiera sur les résultats de l’évaluation du marché doit entre autres :
    • permettre le renforcement des capacités des acteurs du marché, 
    • proposer des mécanismes d’incitation pour les acteurs de la chaine d’approvisionnement  à investir et à collaborer entre eux, 
    • développer des produits et services appropriés répondant aux préférences des consommateurs; 
    • proposer les mécanismes de stimulation de la demande
    • créer des messages de marketing appropriés et des plans de promotion et de communication pour commercialiser les produits etservices aux consommateurs.
  • Formulation du Programme National de Marketing de l’Assainissement  

La missionestprévue pour une durée de 70 hommes jours avec les livrables ci dessous​​

  • Rapport de démarrage incluant la méthodologie et outils d’analyse validés
  • Rapport sur l’étude du  marché de l’assainissement techniquement validé
  • Documents de Stratégie et du Programme National de Marketing de l’Assainissement
  • Stratégie et programme national validés

QUALIFICATIONS, SPECIALIZED EXPERIENCE AND ADDITIONAL COMPETENCIES

Peut faire acte de candidature, toute personne justifiant du profil suivant :

Formation universitaire : 

  • Être titulaire d’au moins un diplôme universitaire de niveau minimal Bac+4 dans les domaines WASH, génie sanitaire, santé publique ou tout autre domaine reconnu équivalent. 

Expérience professionnelle :

  • Au moins 10 années d’expérience dans la mise en œuvre des approches communautaires dans le domaine de l’Eau, l’Assainissement et de l’Hygiène (PHAST, CAST, ATPC) ;
  • Justifier d’une expérience pertinente dans la formulation et la mise en œuvre de programmes et stratégies pour l’assainissement notamment l’approche de marketing de l’assainissement ;
  • Justifier d’une expérience pertinente dans la collecte et analyse des données quantitatives et qualitatives ;
  • Avoir une bonne connaissance des problématiques et des développements récents de l’assainissement;
  • Expérience en matière de communication pour le développement;
  • Une bonne expérience de collaboration et de travail en équipe
  • Une bonne maîtrise du français et la connaissance de l’anglais  exigée. 

CONDITIONS OF WORK

Le consultant sera basé dans les services du Ministère de l’Eau et de l’Energie où un espace de travail sera mis à disposition. Il travaillera sous la supervision conjointe du Directeur de la Gestion des Ressources en Eau au Ministère de l’Eau et de l’Energie et du Chef de la Section Eau, Hygiène et Assainissement (WASH) de l’UNICEF. Il bénéficiera de la collaboration d’un “Groupe d’appui”. Ce Groupe d’appui sera composé des représentants du Ministère de l’Eau et de l’Energie (en charge des questions d’assainissement), du Ministère de la Santé Publique, du Ministère du Commerce, du Représentant des collectivités territoriales. Le processus de production des divers documents se fera de manière participative et itérative, jusqu’à obtention du produit final le plus satisfaisant en termes de contenu.

CRITERIAFOR EVALUATION

Le processus de sélection consistera en l’examen du dossier de candidature soumis par les personnes physiques intéressées par la mission. Chaque dossier comprendra une partie technique et une partie financière bien distincte. 

  • Le dossier techniquecomprendra (i) un CV, (ii) un formulaire P11 détaillé faisant ressortir clairement les domaines d’expertise et l’expérience acquise (iii) une analyse des TDR indiquant la compréhension de la mission (iv) une méthodologie détaillée (v) un chronogramme détaillé indiquant la planification complète de la missionet faisant ressortir les date de fourniture des livrables. 
  • L’Offre financière comprendra les coûts détaillés des prestations. Une distinction claire sera faite entre les honoraires et les coûts opérationnels de la mission, y compris les descentes sur le terrain. Tous les montants seront exprimés dollars US
  • Evaluation des offres

Seuls les candidats ayant soumis leurs offres techniques et financières (fichiers separes) comme décrit ci-dessous seront considérés lors du processus de sélection

Seules les candidatures dont les offres techniques auront obtenu une note supérieure ou égale à 49 sur 70 seront considérées.

Les offres techniques et financières compteront respectivement pour 70 scores et 30 de l’évaluation globale. Le soumissionnaire retenu sera celui ayant la note globale la plus élevée. 


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED