Environmental Science Analyst

United Nations Development Programme (UNDP)

Cotonou, , BJ

Contexte

L’adaptation aux changements climatiques constitue une priorité du Gouvernement en vue de prévenir et gérer tous les risques et impacts négatifs qui pourraient résulter d’un déficit d’action prospective. Les capacités pour inciter et renforcer cette adaptation au niveau central et décentralisé sont relativement limitées.

C’est dans ce cadre que le projet de Renforcement de la résilience des Moyens de Subsistance  Ruraux et du Système de Gouvernance Locale aux Risques et à la Variabilité climatique au Bénin  a été formulé par le Gouvernement du Bénin, et a reçu un financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour sa mise en œuvre.

C’est un projet d’adaptation aux changements climatiques qui vise à soutenir les populations vulnérables ainsi que les autorités au niveau local et national en vue de les rendre moins vulnérables et renforcer leur résilience aux risques et chocs climatiques.

Le Gouvernement du Bénin et le PNUD font du développement durable et croissance inclusive un axe de croissance économique inclusive et la promotion du secteur privé, des organisations professionnelles en milieu rural et en développement des chaînes de valeur à forte valeur ajoutée dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques.

Il entend ainsi mettre en œuvre à travers le projet de moyens de subsistance durable, tout le mécanisme potentiellement prioritaire de soutien à l’adaptation aux changements climatique, à la création au maintien des emplois ruraux à la création d’emplois verts, de nouveaux métiers ruraux, à l’accès au marché, à la génération et croissance durable des revenus dans les zones d’intervention du projet. Par ailleurs, le principe de l’inclusivité qui soutend le projet est à la fois thématique et humain.

Pour ce faire, le projet veille à la relation intrinsèque et extrinsèque qui émergera à partir du besoin du relèvement du niveau de vie des bénéficiaires, de l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et des transformations fondamentales des moyens d’existence des populations avec un fort potentiel d’effets induits dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques.

La réduction significative des inégalités, la priorité aux inégalités entre les sexes  avec une attention particulière à la jeunesse et le développement des initiatives endogènes, d’entraide et de filets sociaux pour réduire la vulnérabilité des populations bénéficiaires, leur exposition aux chocs climatiques et l’impact des changements climatiques sur leurs modes d’existence.

La zone d’intervention du projet couvre cinq (05) communes réparties dans cinq (05) départements. Neuf villages sont retenus pour la mise en œuvre des activités du projet. Les communautés de ces localités à l’instar des autres milieux ruraux du pays tirent l’essentiel de leur moyen de subsistance de l’agriculture et des activités connexes.

Trois (03) principaux résultats sont attendus de ce projet. Il s’agit : (i) Planification et budgétisation climato-sensibles en relation avec le processus des Plans nationaux d’adaptation à tous les niveaux (national, départemental, communal, etc.) et dans les ministères de l’agriculture, de l’économie et des finances, (ii) Amélioration de la résilience des moyens de subsistance  des personnes les plus vulnérables et notamment des femmes, des filles et des personnes handicapées  afin de lutter contre les conséquences des précipitations irrégulières, des inondations et des sécheresses et, (iii) Développement des infrastructures agricoles productives et renforcement du capital humain pour une agriculture durable et résiliente.

Le projet va également s’appuyer sur les bonnes pratiques et leçons apprises du projet financé sur Fonds des Pays les Moins Avancés (LDCF) notamment le Programme intégré d’adaptation pour la lutte contre les effets néfastes, des changements climatiques sur la production agricole et la sécurité alimentaire au Bénin (PANA 1).

Il permettra ainsi de réduire les impacts des changements climatiques et la variabilité sur le secteur de l’agriculture du Bénin à travers trois (03) composantes à savoir : (i) Intégration des changements climatiques dans les politiques et initiatives de développement local et national, (ii) Investissement dans des modes de vie et de moyens de subsistance résilients pour les populations les plus vulnérables aux changements climatiques et (iii) Développement d’une agriculture durable et résiliente à travers des infrastructures agricoles plus productives et le développement des capacités..

Le Projet sera exécuté au niveau national par le Centre de Partenariat et d’Expertise pour le Développement Durable (CePED) du Ministère du Plan et du Développement (MPD), sous la double supervision du Team Leader de l’Unité Développement Durable et Croissance Inclusive du PNUD et du Directeur National du Projet (DNP).

Dans ce cadre, il ou elle devra consacrer un minimum de  10% de son temps de travail pour produire des réflexions stratégiques sur le sujet principal du projet et leurs effets induits sur les thématiques collatérales à partir des orientations du Team Leader afin de contribuer à alimenter le dialogue de politique dans le secteur.


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED