Consultant International pour l'évaluation a mi-parcours du Projet "Gestion durable des terres et des eaux et appui environnemental au PAPAM" Composante PNUD/FEM

United Nations Development Programme (UNDP)

Bamako, Mali 🇲🇱

Background

 

Informations générales sur le projet:

  • Les pratiques actuelles caractérisées par l’agriculture extensive, l’agriculture itinérante, l’utilisation des intrants agricoles (engrais et insecticide) continuent de soumettre l’environnement à une pression anthropique importante. Les agriculteurs s’adonnent à ces pratiques sans se soucier et des problèmes auxquels ils seront exposés si les ressources naturelles manquaient et de l’impact qu’elles ont sur leur santé voire sur leur bien-être. En outre, aucune évaluation précise n’est en place pour le suivi des efforts des conseils agricoles sur la restauration des terres agricoles et des ressources;
  • C’est dans ce contexte que le Gouvernement a obtenu du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) un appui financier, sous la forme d’un projet intitulé Projet Gestion Durable des Terres et des Eaux et Appui Environnemental au PAPAM), afin d’accroître l’utilisation des bonnes pratiques de gestion durable des terres et des eaux. Il compte ainsi arrêter, réduire et inverser la tendance relative à la dégradation des terres dans les agrosystèmes du Mali. Le deuxième résultat attendu dudit projet est la mise en place d’un système ample géo-référencé de suivi des impacts agricoles sur les ressources naturelles et les écosystèmes et le rendre fonctionnel;
  • Le Projet Gestion Durable des Terres et des Eaux a été conçu pour être un volet du « Projet d’Accroissement de la Productivité Agricole au Mali » (PAPAM), à travers sa composante PIS/GDTE. Il se concentre sur la promotion de la Gestion Durable des Terres et des Eaux (GDTE) dans les systèmes de production ciblés par le PAPAM et sur le suivi des impacts de l’agriculture sur les  agrosystèmes et les ressources naturelles.

Objectif global du projet :
Accroître l’utilisation des pratiques de gestion durable des terres et des eaux dans les systèmes de production ciblés afin d’arrêter, réduire et inverser la tendance relative à la dégradation des terres dans les agro- écosystèmes du Mali.
Résultat 1 :

  • Les technologies de GDTE sont diffusées et adoptées et la disponibilité des services de conseil publics et privés au bénéfice des producteurs est accrue.

Produit 1.1.:

  • Paquets de formation sur GDTE sont développés, testés et dynamiquement améliorée et élargie sur la base des commentaires des utilisateurs et par la suite étendu dans les sites du projet, la diffusion de l’approche de renforcement des capacités de la PAPAMLe projet évaluera les besoins spécifiques des bénéficiaires sites du projet dans les régions de Mopti et Sikasso par rapport à (i) des connaissances en techniques GDTE; (ii) l’adoption de la technologie; et (iii) la disponibilité des équipements et de l’utilisation. En conjonction avec la même étude, une étude analytique sur les obstacles à l’efficacité de la formation en cours et à l’adoption de l’innovation et de la technologie, dont le PAPAM peut aider à diffuser;
  • Le projet permettra d’élaborer une boîte à outils sur les techniques de GDTE être à utiliser par les services de vulgarisation dans le domaine. Les formateurs seront formés et un plan de déploiement développé;
  • La boîte à outils sera soumise à des tests et des innovations prototypage. Un système de feedback sera mis en place pour s’assurer que ces produits restent suffisamment flexibles et peuvent être réorganisés pour une mise en  échelle, la reproductibilité, l’impact et le changement catalytique.

Produit 1.2 :

  • Des ressources de formation sur la GDTE sont développées, testées et améliorées de façon dynamique en fonction des réactions des utilisateurs, et ensuite elles sont déployées dans les sites du projet, la diffusion de l’approche de renforcement des capacités de la PAPAM;
  • Le projet cherche à diffuser les bonnes pratiques de gestion durable des terres dans les  productions agricoles et l’utilisation des paysages et des ressources naturelles, y compris l’utilisation de la technologie mobile, SIG et grandes données. Cela pourra entrainer des répercussions importantes sur la façon dont les Organisations Paysannes utilisent les connaissances, les ressources et les équipements.

Il est attendu pour ce volet les aspects suivants :

  • Une vulgarisation et adoption des pratiques et technologies de GDTE auprès des agriculteurs ;
  • Un accroissement de la disponibilité et de la diversité des services consultatifs publics et privés pour les producteurs en matière de GDTE.

Renforcement des capacités des organisations de producteurs (OP) en GDTE :

  • Il est important de renforcer les capacités des leaders paysans et des OP afin de contribuer à régler les problèmes auxquels les petits producteurs font face. Le renforcement des capacités des OP comprendra le recrutement ou la formation de personnel à des fonctions internes spécifiques leur permettant de fournir à leurs membres des prestations de qualité. Une formation spécifique ciblant les leaders d’OP sera également développée.

Trois types d’appui au renforcement de capacités des OP seront fournis :

  • Des programmes techniques et de formation en GDTE axés sur la demande au niveau régional et liés aux systèmes de production ciblés ;
  • La formation en GDTE à l’intention des leaders paysans au sein des grandes organisations de plaidoyer nationales et/ou régionales ;
  • L’assistance technique en GDTE à travers le recours à l’expertise internationale ou au personnel local pour appuyer les activités des OP.

Promotion des prestataires privés de services de GDTE :

  • Le projet travaillera à l’émergence de prestataires privés de services de GDTE.

Résultats 2 :

  • Un système ample de suivi des impacts agricoles sur les ressources naturelles et les écosystèmes existe et est fonctionnelProduit 2.1 : Un système géo-référencé de suivi et planification de la gestion des agro-éco-systèmes est élaboré et adopté en tant que partie du cadre de S&E du PAPAM et du secteur agricole;
  • Le  diagnostic éco-systémique pendant la préparation du projet servira de base à l’élaboration  d’un guide pratique sur le système de Gestion de l’espace (voir http://ige.nfrance.com/ ~ k1009/jws1 /);
  • Le projet engagera un cabinet de conseil spécialisé de puiser dans différents outils et des données sur la Gestion du territoire et de l’information agro-écosystème, qui permettra d’améliorer la capacité du MEADD à analyser les ensembles de données complexes et ainsi aider les agriculteurs à l’optimisation de l’utilisation des connaissances, des technologies existantes et innovation dans les systèmes agricoles.

Produit 2.2 : 

  • Appui à la coordination et au suivi et évaluation au niveau du programme PAPAM est fourni;
  • Cette sous-composante vise à : (i) faciliter la mise en œuvre du projet dans un environnement institutionnel complexe ; (ii) coordonner les investissements et activités du projet sous la responsabilité des différentes agences de mise en œuvre et avec l’implication des différents acteurs ; et (iii) assurer un suivi étroit et l’évaluation des interventions du projet;
  • C’est dans ce contexte que s’inscrivent les présents termes de référence qui ont pour but d’identifier et recruter un/une consultant/te national pour évaluer le projet pilote d’adaptation aux changements climatiques.

POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED