Un(e) Responsable de Projet WASH via ReliefWeb

Jérémie, Haiti 🇭🇹

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’Association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

Découvrez notre histoire et nos valeurs

Situation et besoins humanitaires :

Haïti est un pays des Grandes Antilles qui occupe le tiers occidental de l’île d’Hispaniola dont la capitale est Port-au-Prince. Le contexte humanitaire y est extrêmement complexe et fragile du fait de la multitude et de l’interconnexion entre les risques dont la persistance du choléra, l’aggravation de l’insécurité alimentaire renforcé par le phénomène El Nino et la vulnérabilité du pays face aux catastrophes naturelles. En effet, Haïti, est fortement exposé aux catastrophes naturelles : tremblement de terre, tsunamis, sécheresse, ouragans, …

Ainsi, en janvier 2010, un tremblement de terre de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter a frappé l’Ouest d’Haïti. Ce fut le séisme le plus important et meurtrier qu’ait connu Haïti, tuant plus de 300 000 personnes, en blessant tout autant et laissant plus de 1 000 000 de personnes sans-abri. Suite à ce séisme, le pays connu sa plus grande épidémie de choléra. Depuis cette épidémie, le choléra reste présent dans le pays.

Le 4 octobre 2016 Haïti a été frappé par l’ouragan Matthew de catégorie 4 (avec des vents allant à plus de 230km/h) provoquant de nombreux dégâts matériels, des inondations et des déplacements de population (plus de 15 600 personnes). Le passage de l’ouragan aurait fait plus de 1 000 victimes. Une partie de la population, notamment dans le Sud et dans la Grande Anse, reste inaccessible. L’ouragan aurait détruit selon le Programme Alimentaire Mondial plus de 80% des récoltes mais aussi des moyens de production, risquant d’aggraver l’insécurité alimentaire qui règne dans le pays. La quasi-totalité des maisons a été détruite laissant des milliers de personnes dans des abris provisoires, sans accès à l’eau potable et à des conditions d’hygiène décentes.

Plus de 350 000 personnes auraient besoin d’une assistance humanitaire immédiate.

L’ouragan a frappé un pays qui connaissait déjà une situation humanitaire extrêmement fragile. En effet, 1.5 millions de personnes sont déjà en situation d’insécurité alimentaire du fait de la sécheresse, et plus de 62 000 personnes vivent toujours dans des camps depuis le séisme de 2010. 1.35 millions de personnes sont indirectement affectées par le choléra et une recrudescence massive est attendue suite au passage de l’ouragan Matthew.

L’ouragan a frappé un pays qui connaissait déjà une situation humanitaire extrêmement fragile. En effet, 1.5 millions de personnes sont déjà en situation d’insécurité alimentaire du fait de Ia sècheresse, et plus de 62 000 personnes vivent toujours dans des camps depuis le séisme de 2010. 1.35 millions de personnes sont indirectement affectées par le choléra et une recrudescence massive est attendue suite au passage de l’ouragan Matthew. Le département de la Grande Anse au sud du pays a été la plus touché…

En Septembre 2017, L’ouragan de catégorie 5 IRMA, a touché les départements du Nord, Nord Est du Centre, de l’Artibonite, et de l’Ouest du pays, ont été partiellement inondées par les eaux de ruissellement et les crues des principales rivières des dits départements.

Le grand Sud, et la grande ont été épargnés ainsi que Port au prince.

Malgré la mobilisation international les besoins en Abri, eu Eau et moyens d’existence des populations victimes de l’ouragan Matthew reste non entièrement comblé dans la grande Anse à ce jour.

Notre action sur le terrain :

Suite à l’évaluation rapide des dégâts causés par le passage de l’Ouragan Matthew, PUI s’est positionné pour une réponse dans le département de la Grande Anse. En coordination avec les autorités et les ONG présentes sur place, PUI a participé à la réhabilitation des structures de santé détruites par le cyclone, appuyé les structures en dotation d’équipements et matériel médical et en médicaments essentiels, déployé des cliniques mobiles dans les zones de la Grande Anse les plus touchées par l’ouragan afin de garantir l’accès aux soins de santé des populations, réhabilité des points d’accès à l’eau potable et mis en place des points de réhydratation orale.

Ces premières interventions ont permis de réactiver la présence de PUI en Haïti, et le développement de nouvelles propositions de réponse sur les secteurs d’intervention prioritaires dans le département de la Grande Anse.

Ainsi, depuis Avril 2017, PUI met en œuvre un projet multisectoriel d’appui aux populations touchées par l’ouragan dans la commune de Beaumont et intervient à travers des activités de relance agricole, de distribution alimentaire et de réhabilitation d’abris pour 500 ménages. Dans le secteur de l’Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), PUI réhabilite des points d’accès à l’eau et des systèmes d’adduction ainsi que des latrines endommagés ou détruits par l’ouragan.

Secteurs d’intervention prioritaires

  • Sécurité Alimentaire : distribution de nourriture, distribution de semences, relance agricole rapide sur cycle court
  • Abris / Produits non alimentaires : distribution de matériel de construction, distribution de kits hygiène etc…
  • Eau, Hygiène et Assainissement : réhabilitation des structures endommagées, latrines
  • Santé primaire : réhabilitation des structures endommagées, appui en équipement et matériel médical…

Découvrez notre réponse à la crise

Dans le cadre de nos activités en Haïti, nous recherchons un(e) Responsable de Projet WASH à Jérémie.

Sous la responsabilité directe du Coordinateur Terrain, le/la Responsable de projet WaSH est responsable de la planification, de la mise en œuvre, du suivi du/des projets et de la réalisation des objectifs définis dans la/les propositions d’opération dans la région de la Grande Anse, et le cas échéant, propose des ajustements ou des développements pour en garantir la pertinence.

Il met en place l’ensemble des outils nécessaires à la mesure d’impact du projet. Il veille à ce que le monitoring soit réalisé dans le cadre et avec les outils définis. Il synthétise l’ensemble des informations et des données recueillies. Il est en contact permanent avec le terrain, les bénéficiaires, les autorités locales et les autres partenaires et acteurs de l’aide humanitaire.

Il/Elle sera chargé(e) de la définition des équipes nécessaire pour l’implémentation de ces programmes ainsi que de leur formation et de leur suivi.

Il/Elle sera en charge de l’analyse des évaluations effectuées concernant le domaine de l’eau, hygiène et assainissement en Haïti, de participer à l’écriture des propositions adéquates, et de suivre le(s) programme(s) en cours.

  • Programmes: Il/Elle s’assure de la bonne mise en œuvre et du suivi du/des programme(s) WaSH sous sa responsabilité.
  • Ressources Humaines : Il/Elle supervise l’équipe Wash (salariés PUI et journaliers éventuels).
  • Logistique et administration : Il/Elle assure le suivi logistique et administratif du/des projet(s) sous sa responsabilité.
  • Représentation: Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités et acteurs locaux impliqués dans la mise en œuvre des programmes WaSH.
  • Sécurité : Il/Elle contribue au respect des règles sécurité sur la base et transmet toutes informations d’ordre sécuritaire à son/sa responsable hiérarchique.
  • Stratégie : Il/Elle contribue à l’élaboration de nouvelles interventions sur la base de besoins identifiés.

Pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job On The Field.

Formation et Expériences :

Formation :

Ingénieur ou équivalent dans un domaine technique (génie civil, hydrogéologie, hydraulique, hydro-géophysique…)

Expériences :

  • Expérience internationale de 3 ans
  • Expérience en ONG conséquente de 2 ans
  • Expérience 12 mois minimum en contexte d’urgence
  • Expérience en gestion d’équipe

Connaissances et aptitudes :

  • Bonne qualité rédactionnelle
  • Capacités managériales
  • Connaissances en gestion de projets
  • Bonne maîtrise du processus de décentralisation
  • Grandes qualités relationnelles (représentation auprès des autorités)…

Informatique :

  • Pack microsoft Office

Qualités du candidat :

  • Capacité à travailler de façon autonome avec prise d’initiative et sens des responsabilités
  • Bonne résistance au stress
  • Sens de la diplomatie et ouverture d’esprit
  • Bon relationnel et bonne communication
  • Bonne capacité d’analyse
  • Organisation, rigueur et gestion des priorités
  • Force de propositions, recherche de solutions
  • Capacité à travailler et manager de manière professionnelle et mature
  • Capacité à intégrer l’environnement local sous ces aspects politiques, économiques, culturels et historiques

Langues :

Français indispensable

Anglais et/ou Créole Haïtien appréciés

Conditions Proposées :

Salarié en Contrat à Durée Déterminée

Date de démarrage : 23 Octobre 2017

Salaire brut mensuel : de 1 815 à 2 145 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI

Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement en maison collective

Frais de vie (« Per diem »)

Régime de Break: 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break

Régime de Congés Payés: 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Pour en savoir plus sur notre offre, merci de consulter le profil de poste sur notre site !

How to apply:

Merci d’envoyer votre candidature (CV et Lettre de Motivation) à Natalia Montoya, Chargée de Ressources Humaines Expatriées, sur [email protected], en précisant l’objet suivant : “RPWASH-HTI”.


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED