Program Director (IWRM)

International Rescue Committee (IRC)

, , CD

Description

BACKGROUND:

With headquarters in Kinshasa and field offices in the provinces of North Kivu, South Kivu, Haut Katanga and Tanganyika, the IRC is one of the largest humanitarian actors in the Democratic Republic of Congo (DRC). The IRC aims to save lives, to strengthen Congolese institutions and to reinforce social cohesion through carefully designed and professionally-implemented programs. The IRC has been working in the DRC since 1996 and currently operates in five core programming areas – primary health care, community-driven reconstruction and local governance, women’s empowerment and the prevention and mitigation of gender-based violence, education, and emergency preparedness and response. These programs reflect IRC’s guiding principles of capacity-building; participation; partnership; protection and promotion of human rights; and holistic programming.

With support from the Dutch Ministry of Foreign Affairs, the IRC seeks to implement the Integrated Water Resource Management (IWRM) “Maji ya Amani” Program[1] in the Ruzizi Plain in collaboration with its partners Search for Common Ground (SFCG) and ZOA. The program’s goal is to reduce conflict and increase stability in the Luberizi groupement of the Ruzizi Plain through increased and more equitable access to land and water for household and agricultural use, and improved governance around the use of land and water resources. The proposed intervention primarily targets the Luberizi groupement and should benefit an estimated 28,800 people.

Note: This position is contingent upon funding.

Scope of Work:

The Program Director will be responsible for developing a strong, coherent team and working relationships within the IWRM Consortium and within the IRC project team and ensuring that the program is implemented in an integrated and cohesive manner. He / she will lead and/or participate in strategic, high-level discussions with the Dutch Embassy in Kigali, Country Directors of ZOA and SFCG, consortium key stakeholders across provincial and national government, and engage with NNGO, INGO UN and other multilateral actors (as appropriate) in South Kivu in order to further the program’s ultimate goal to reduce conflict and increase stability in the Luberizi groupement and Sange City of the Ruzizi Plain through increased and more equitable access to land and water for household and agricultural use, and improved governance around the use of land and water resources . The IWRM Program Director will also ensure that program implementation is carried out in accordance with IRC and donor regulations.

The Program Director reports to the Deputy Regional Director of Programs. He / she will supervise the following expatriate IRC staff: IWRM Deputy Director, M&E Coordinator, WASH Senior Manager, Governance & Rights Coordinator, and Economic Recovery and Development (ERD) Coordinator.

Responsibilities:

  • Provide strategic leadership and management in all aspects of program implementation and progress review;
  • Ensure that the program is implemented on time and in a cohesive, integrated manner and maintain a positive working relationship with SFCG and ZOA. Make recommendations for changes to activities, approaches and partner Scopes of Work as needed; 
  • Provide strategic direction in diverse technical areas including water infrastructure rehabilitation and management, watershed management, value chain development, governance and land rights, and health care / GBV service provision;
  • Ensure that the design, implementation, monitoring, and evaluation of all activities are in accordance with IRC standards and meet the goals and objectives of the target communities and the Dutch Government’s compliance requirements, in collaboration with the technical advisors and M&E units;
  • Oversee project planning and quality assurance, including ensuring the quality and timely achievement of all deliverables;
  • Oversee the development of an “inception phase” report, summarizing the main program findings and achievements during the planned nine month inception phase and make recommendations for any needed changes in the program design;
  • Review, in coordination with key IRC program staff and consortium partners, yearly work and performance plans to ensure long-term and short-term priorities are on track;
  • Oversee implementation of a common monitoring, evaluation, and learning system among all partners and analyze the data it generates to inform project management, technical programming, and development of best practices and applied research, in collaboration with the M&E Manager;
  • Oversee financial and technical staff to ensure the best use of resources by preparing sound budgets, monitoring project expenses and ensuring timely submission of financial reports to the donor;
  • Ensure that project assets are properly registered and used for the desired purpose;
  • Develop and the project closeout plan through internal consultations (grant, HR, supplies chain, finance), SFCG and ZOA;
  • Monitor budget utilization and ensure proper financial management and utilization of funds;
  • Represent the IRC at relevant events in the field;
  • Report to the donor through both formal and informal debriefings. Ensure the submission of high quality, accurate annual and semi-annual reports;
  • Ensure that the findings of ongoing conflict and security assessments are continually integrated into project design and implementation, working with the technical coordinators;
  • Coordinate with program and operations staff to ensure operational systems are in place to support project activities including logistics, procurement, security, and human resources;
  • Support project staff by creating and maintaining a work environment that promotes teamwork, trust, mutual respect, and empowers staff to take responsibility;
  • Manage and evaluate project staff performance.

Skills/Experience:

  • Master’s Degree in a relevant field;
  • A least ten (10) years of senior-level management experience in the development sector, including at least five (5) years of experience in managing WASH, water infrastructure and / or economic recovery programming; or experience in integrated program development and management;
  • A minimum of five (5) years of progressively responsible supervisory work experience including direct supervision of professional and support staff and assembling teams and consortium and working on multi-faceted international development programs;
  • Demonstrated experience managing similarly complex projects in changing contexts similar to DRC, involving management of multi-million dollar budgets/portfolios and coordination with multiple programs and partner institutions, including experience managing consortia;
  • Experience working with local actors, including local NGOs and CSOs/CBOs;
  • Demonstrated knowledge and application of conflict sensitive approaches within project design;
  • Strong leadership, analytical and organizational skills;
  • Excellent interpersonal skills and ability to interact professionally with donor, project stakeholders, in-country collaborators and staff at all levels of the organization. Proven ability to convene/chair high profile meetings and ability to productively interact with a wide range of organizations (e.g. government, private sector, NGOs, and research institutions);
  • Understanding of Dutch Government  processes and procedures for grants (preferred);
  • Solid understanding of the DRC context, with previous experience in DRC or the region preferred;
  • Demonstrated innovation and success in staff capacity-building and in participatory, flexible, and gender-sensitive programming and implementation;
  • Strong communication skills, both oral and written;
  • Fluency in English and French is required;
  • Strong MS Office skills, including Word and Excel.

SECURITY SITUATION / HOUSING

This is an unaccompanied post based in Bukavu, South Kivu, with frequent travel to field locations within South Kivu. Comfortable and secure individual housing is provided by the IRC. The current security situation in eastern DR Congo is unpredictable and complex, but all possible measures are taken by the IRC to ensure staff safety and security.

CONTEXTE

Avec son Siège à Kinshasa et des bureaux locaux implantés dans les provinces ci-après : Nord-Kivu, Sud-Kivu, Haut- Katanga et Tanganyika, l’IRC représente l’un de plus grands acteurs sur le plan d’aide humanitaire en République Démocratique du Congo (RDC). L’IRC vise à sauver des vies, renforcer les institutions congolaises ainsi que la cohésion sociale via des programmes soigneusement conçus et professionnellement mis en œuvre. C’est depuis 1996 que l’IRC travaille en RDC et opère dans cinq secteurs clés du programme: les soins de santé primaires, la reconstruction axée sur la communauté et la gouvernance locale, l’autonomisation des femmes, la prévention et la réduction des violences sexistes, l’éducation, la préparation ainsi que l’intervention aux situations d’urgence. Ces programmes reflètent les principes-directeurs de l’IRC en matière de renforcement des capacités; de participation; de partenariat; de la protection et de la promotion des droits humains; et de la programmation holistique. 

Bénéficiant d’un soutien du Ministère des Affaires Etrangères du Pays-Bas, l’IRC cherche à mettre en œuvre le Programme [2] de Gestion Intégrée des Ressources en Eau, intitulé  “Maji ya Amani” (IWRM – Abréviation de l’intitulé du Programme en Anglais – N.D.T) dans la Plaine de Ruzizi en collaboration avec ses partenaires, notamment Search for Common Ground (SFCG) and ZOA. Le programme vise à réduire les conflits et à renforcer la stabilité dans le groupement de Luberizi se trouvant dans la Plaine de Ruzizi via un accès meilleur et plus équitable à la terre et à l’eau aux fins domestiques et agricoles, et une meilleure gouvernance quant à l’utilisation des ressources en terre et en eau. L’intervention proposée vise essentiellement le groupement de Luberizi et environ 28.800 personnes en bénéficieront.

N.B.: Ce poste dépend des fonds à disposition.

Cadre du Travail:

Le Directeur du Programme se chargera de  forger/développer une équipe efficace, cohérente et de renforcer les relations professionnelles au sein du Consortium IWRM et au sein de l’équipe du projet IRC en s’assurant que le programme est mise en œuvre de manière intégrée et cohérente. Il/Elle dirigera et/ou prendra part aux discussions stratégiques de haut-niveau avec l’Ambassade du Pays-Bas à Kigali, les directeurs nationaux de ZOA et SFCG, les principaux acteurs du consortium au sein du gouvernement national et provincial, et s’engagera aux côtés des ONG nationales, internationales, des Nations-Unies et des autres acteurs multilatéraux (au cas échéant) au Sud Kivu en vue de promouvoir l’objectif ultime de réduction des conflits et de renforcement de la stabilité dans le groupement de Luberizizi et dans la ville de Sange située dans la plaine de Ruzizi via l’accès équitable et amélioré aux terres et à l’eau aux fins domestiques et agricoles, de même qu’une gouvernance optimale quant à l’utilisation des ressources en terres et en eau. En outre, le Directeur de Programme IWRM s’assurera que la mise en œuvre du programme est entreprise conformément aux meilleures pratiques internationales, ainsi qu’à la réglementation de l’IRC et des bailleurs de fonds.

Le Directeur de Programme rendra compte au Vice-Directeur Régional des Programmes. Il/Elle supervisera le personnel expatrié ci-après : le Vice-directeur de WASH, le Coordonnateur en charge de Suivi & Evaluation, le Gestionnaire Senior de WASH, le Coordinateur en charge du redressement conjoncturel et développement économique. 

Responsabilités:

  • Assurer l’encadrement stratégique et la gestion de tous les aspects de la mise en œuvre technique du programme ainsi que la revue des avancées;
  • Veiller à ce que la mise en œuvre du programme se façon en temps opportun, de manière intégrée et cohérente. En outre, entretenir des relations professionnelles optimales avec SFCG et ZOA. Faire des recommandations en vue de l’amélioration des activités, des approches et des termes de référence des partenaires tel que requis; 
  • Assurer la direction technique dans divers domaines techniques, notamment,  la réhabilitation et la gestion des infrastructures d’eau, la gestion des bassins hydrographiques, le développement de la chaine de valeur,  la gouvernance et les droits en matière des terres ainsi que l’offre des services des soins de santé/de lutte contre les violences sexistes;
  • S’assurer que la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de toutes les activités sont conformes aux normes internationales et aux meilleures pratiques de l’IRC et atteignent les objectifs et buts des communautés cibles, des exigences de conformité du gouvernement hollandais, et ce, en collaboration avec les conseillers techniques et les services de suivi et d’évaluation;
  • Superviser la planification technique et l’assurance qualité du projet et aussi, veiller à la qualité et à l’exécution des livrables dans les délais impartis ;
  • Superviser l’élaboration du rapport sur  “la phase de démarrage”, en faisant la synthèse des principaux résultats et réalisations au cours de neufs mois prévus de la phase de démarrage du projet et faire des recommandations pour tout besoin d’amendement éventuel à la conception du programme ;
  • Examiner, en coordination avec le personnel clé du programme IRC et les partenaires du consortium, les plans annuels d’action et de performance en vue de s’assurer que les priorités à court et long-terme sont prises en compte.
  • Soutenir la mise en œuvre d’un système commun de suivi, d’évaluation et d’apprentissage parmi les partenaires et analyser les données techniques générées pour en informer la direction du projet, la programmation technique. Aussi, favoriser le développement des meilleures pratiques et de la recherche appliquée, en collaboration avec le Responsable de suivi et évaluation;
  • Superviser l’équipe technique pour garantir l’usage optimal des ressources en élaborant des budgets judicieux, en effectuant le suivi des prévisions des dépenses et en veillant à la soumission des rapports financiers dans les délais aux bailleurs de fonds; 
  • S’assurer que les actifs du projet sont bien inscrits et utilisés utilement;
  • Elaborer le plan de clôture du projet au moyen de consultations internes avec (les Départements de Subventions, Ressources Humaines, Chaîne d’approvisionnement, Finances), SFCG et ZOA ;
  • Assurer le suivi de l’affectation du budget et veiller à la gestion financière et à l’utilisation judicieuse des fonds;
  • Représenter l’IRC aux événements pertinents en rapport avec le domaine;
  • Faire rapport aux bailleurs des fonds via des séances formelles et informelles d’information. S’assurer de la soumission des rapports pertinents, annuels et semi-annuels de haute qualité;
  • S’assurer que les résultats des évaluations continues des conflits et de la situation sécuritaire sont régulièrement pris en compte dans la conception et la mise en œuvre du projet, et ce, en étroite collaboration avec les coordinateurs techniques ;
  • Assurer la coordination en compagnie du personnel du programme et des opérations pour s’assurer que les systèmes opérationnels sont mis en place dans le but d’appuyer les activités du projet, notamment les unités ci-après : Logistique, Achats, Sécurité et Ressources humaines ;
  • Soutenir l’équipe technique du projet en créant et maintenant un cadre de travail propice favorisant l’esprit d’équipe, la confiance, le respect mutuel et la responsabilisation du personnel ;
  • Gérer et évaluer la performance de l’équipe du projet.

Compétences /Expérience:

  • Etre détenteur d’une Maitrise dans un domaine pertinent;
  • Disposer d’au moins 10 ans d’expérience dans un poste de haute direction dans le secteur de développement, dont au moins 5 ans d’expérience dans la gestion WASH, des infrastructures d’approvisionnement en eau et/ou des programmes de redressement conjoncturel ou de l’expérience dans la gestion et l’élaboration d’un programme intégré;
  • Disposer d’un minimum de 5 ans d’expérience professionnelle progressive dans la supervision, dont la supervision directe du personnel et des agents d’appui, dans le regroupement d’équipes et des consortiums et de l’expérience professionnelle dans des programmes multisectoriels de développement international;
  • Avoir de l’expérience avérée dans la gestion des projets complexes similaires dans un contexte de changement semblable à celui de la RDC impliquant la gestion des budgets/portefeuilles d’une valeur de plusieurs millions de dollars, et ce, en coordination avec plusieurs programmes et institutions partenaires, de même que de l’expérience dans la gestion des consortiums;
  • Avoir de l’expérience professionnelle avec les acteurs locaux dont les ONG et les organisations communautaires;
  • Disposer des notions et être en mesure d’appliquer les approches sensibles au conflit dans la conception du projet ;
  • Avoir un sens élevé de leadership, et disposer des aptitudes analytiques et organisationnelles;
  • Avoir des aptitudes relationnelles excellentes et être en mesure d’interagir professionnellement avec les bailleurs de fonds, les parties prenantes du projet, les collaborateurs et personnel locaux à tous les niveaux de l’organisation. Etre manifestement capable de convoquer/diriger des réunions hautement stratégiques et de collaborer fructueusement avec une grande diversité d’organisations (ex. : le gouvernement, le secteur privé, les ONG et les institutions de recherche);
  • Comprendre (de préférence) les processus et procédures des subventions appliqués par le gouvernement hollandais
  • La maîtrise parfaite du contexte de la RDC, assortie d’une expérience professionnelle antérieure en RDC ou dans la région cible serait un atout ;
  • Faire preuve des aptitudes d’innovation et de succès en matière de renforcement des capacités du personnel et de mise en œuvre des programmes  participatifs, souples et sensibles au genre;
  • Disposer des solides compétences en communication (expression et rédaction);
  • Maitrise requise de l’Anglais et du Français;
  • Maitrise de l’outil informatique, dont  Word et Excel.

SITUATION SECURITAIRE / LOGEMENT

Le présent poste étant non-accompagné et dont le lieu d’affectation est à Bukavu, dans le Sud-Kivu, impliquera des voyages fréquents à destination des sites dans le Sud-Kivu. L’IRC met à disposition un logement sécurisé confortable et commun.k La situation sécuritaire actuelle dans l’Est de la RDC reste imprévisible et complexe, néanmoins, toutes les mesures possibles sont prises par l’IRC afin de garantir la sûreté et la sécurité du personnel.


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

DEGREE REQUIRED

LANGUAGE REQUIRED