Consultant - Revue formelle analytique de la composante Ecoles assainies du PNEVA

United Nations Children's Fund (UNICEF)
Congo (Kinshasa)
Position Type: 
Consultancy
Organization Type: 
International Organization
Experience Level: 
Senior (10+ Years)
Degree Required: 
Advanced Degree (Master's or JD)
Languages Required: 
French

EXPIRED

Please note: this job post has expired! To the best of our knowledge, this job is no longer available and this page remains here for archival purposes only.

2. JUSTIFICATION

La composante Villages Assainis va être évaluée au travers d’une évaluation externe qui est réalisée sur financement de DFID par DIME (Development Impact Evaluation), le bureau d’évaluation de la Banque Mondiale. Cette évaluation utilise un essai randomisé contrôlé qui n’a pas pour objectif d’inclure les écoles.
Toutefois, l’UNICEF souhaite procéder à une revue formelle de la composante Ecoles Assainies du programme, dont les conclusions et les recommandations visent à (1) à guider et informer l’UNICEF, le Ministère de l’éducation et les autres parties prenantes dans l’amélioration du programme, (2) contribuer à l’élaboration de politiques fondées sur d’évidences dans le domaine WASH et maximiser l'impact du programme Ecoles assaini. Les principaux utilisateurs de l'analyse, des conclusions et des recommandations de cette revue seront les équipes du gouvernement congolais, des partenaires de mise en œuvre, de l'UNICEF ainsi que des agences des Nations Unies travaillant en étroite collaboration avec l'UNICEF.

 

3. OBJECTIF DE L’EVALUATION

3.1 OBJECTIF GENERAL
L'objectif principal de cette consultation est de faire une revue formelle du volet Ecole Assainie menée depuis 10 ans, d’apprécier les effets de ce programme notamment sur la fréquentation scolaire et sur la santé des enfants et de comprendre les mécanismes de changement créés et observés dans les écoles, au niveau des communautés et parmi les enfants, filles et garçons.

3.2 OBJECTIFS SPECIFIQUES
Les objectifs spécifiques de cette revue formelle comprennent :
- Déterminer les effets des interventions sur l’environnement sanitaire et leur contribution à la santé des bénéficiaires ;
- Evaluer si le programme a contribué à améliorer la fréquentation des établissements scolaires, et/ou s’il contribue à une diminution de l’absentéisme des filles et des garçons de différents âges (genre) ;
- Déterminer si le programme a une influence sur l’égalité des sexes ; notamment en termes de bienêtre à l’école, de perception de sécurité dans l’espace de l’école et notamment aux toilettes pour les filles, et de participation équitable des filles et garçons a la vie de l’école (classes, etc.0
- Vérifier que le processus de Post-Certification est bénéfique à la durabilité du programme ;
- Déterminer si le programme répond aux besoins spécifiques (filles et garçons selon des groupes d’âges différents) des bénéficiaires ;
- Evaluer l'utilisation, la propreté et l'adéquation des installations WASH dans les écoles par différents groupes d'élèves et d'enseignants (filles, garçons, enseignants, personnes handicapées) et leur niveau de satisfaction ;
- Déterminer la « Value for Money » de l’investissement dans un tel programme ;
- Évaluer les modalités d'implémentation matérielle, notamment la qualité et la pertinence des designs utilisées pour les infrastructures WASH dans les écoles ;
- Évaluer la gestion quotidienne, la fonctionnalité et la maintenance des installations WASH dans les écoles ;
- Examiner les types et la fréquence des interventions visant à modifier les comportements en matière d'hygiène dans le cadre du programme Ecole Assainie, en ce qui concerne les enseignants et les élèves, et leur niveau général de connaissances en matière d'hygiène et de santé ;
- Proposer des stratégies pouvant produire plus d’effets probants sur la fréquentation scolaire des enfants.

 

4. DEMARCHE METHODOLOGIQUE, QUESTIONNEMENT ET PRODUITS ATTENDUS

4.1  METHODOLOGIE
La revue formelle sera basée sur un processus participatif soutenu par des travaux s basés sur :
- Une revue documentaire des référentiels et rapports existants des années au cours desquelles le projet a été mis en place, enrichie par une analyse des données administratives disponibles ou à collecter sur les indicateurs de scolarisation pour la période considérée (2010-2018) ;
- Une collecte des données quantitatives et qualitatives auprès de la communauté scolaire (directeur école, Comité de parents, Comité de gestion, élèves filles et garçons de tout âge) et des partenaires de mise en œuvre du programme,
- Des entrevues avec les partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation en RDC.
Au terme du processus de revue, Il s’agit donc de synthétiser les données probantes pour en tirer un jugement évaluatif général.

Pour cela :

 

4.2 QUESTIONS PRINCIPALES A CONSIDERER

La revue formelle fera référence directe aux critères d’évaluation utilisés pour les évaluations de programme relatives à la pertinence, la cohérence, l’efficience, l’efficacité, les effets et la durabilité des effets du programme de telle sorte à structurer l’analyse finale et le processus de collecte d’info.

A cet effet, les questions suivantes (non exhaustives) devront être abordées. Certaines sont normatifs, d'autres sont plus descriptives. Des ajustements aux questions peuvent être proposés par l’équipe de la revue dans sa proposition technique à envoyer pour soumission. Elles seront finalisées lors de la phase initiale de la revue (inception report).

Pertinence : mesure dans laquelle le programme Ecole Assainie est adapté aux besoins de la population cible et aligné sur les stratégies WASH et les priorités nationales.
- Dans quelle mesure les activités et les objectifs du programme sont-ils alignés sur les stratégies UNICEF WASH (dans les écoles) et aux politiques du Ministère de l’Education et du gouvernement de la RDC en général ?
- Les activités d'intervention du programme ont-elles été définies (planning) puis mises en œuvre conformément aux approches de l'UNICEF fondées sur le genre, l'équité et les droits de l'homme ?
- Dans quelle mesure l’intervention du programme correspond-elle aux besoins exprimes des bénéficiaires ciblés, filles et garçons de tout âge ? 
- Les activités soft sont-elles adéquates et suffisantes pour répondre aux besoins et aux priorités des bénéficiaires ciblés et pour atteindre les résultats attendus ? Certaines activités sont-elles inutiles ou manquantes ?
- La conception et les normes de construction des installations WASH construites sont-elles appropriées pour les écoles ? Quelles sont les variations ainsi que les raisons de ces variations dans la conception et la qualité de la construction dans les provinces et les lieux cibles ?
- Quel est le niveau d'acceptabilité et d’appropriation des enseignants, des élèves (enfants plus jeunes, des filles, des handicapés), des parents et des villageois en ce qui concerne la conception, la construction, l'utilisation, le fonctionnement et la maintenance des installations WASH de l’école ? Quelles sont leurs suggestions d'amélioration ?

Efficacité : mesure dans laquelle les interventions du programme Ecole Assainie ont atteint les résultats escomptés.
- Dans quelle mesure le programme a-t-il été mis en œuvre comme défini et a atteint les résultats escomptés au niveau des objectifs et des résultats ?
- Dans quelle mesure le programme a-t-il permis aux élèves, filles et garçons, de tout âge , d'accéder à des toilettes propres en toute intimité et en toute  sécurité ?
- Quel est le pourcentage de toilettes fonctionnelles pour les garçons et les filles dans les écoles ? Quelles sont les différentes expériences que les filles ont pu vivre lors de la mise en œuvre du programme par rapport à celles des garçons ?
- Quelle a été l’efficacité de la mise en œuvre des composantes infrastructure et soft du programme en termes de coordination avec les parties prenantes ? Quelle a été l’efficacité en termes de changement des comportements en termes de bonnes pratiques WASH ainsi qu’en termes de pratiques du genre positives ?
- Quels sont les facteurs de succès ou d’échec du programme Ecole Assainie ?

Efficience : mesures qualitatives et quantitatives des résultats du programme Ecole Assainie par rapport aux intrants.
- Quelle a été l'efficience de la mise en œuvre du programme en termes de dépenses, de temps, de gestion et de procédures logistiques ? Les ressources financières ont-elles été utilisées au mieux (Value for money) ?
- Existe-t-il des stratégies alternatives de moindre coût qui auraient certainement permis d’avoir les mêmes résultats ?
- Quelle est la qualité de la construction des installations WASH (compte tenu du temps écoulé depuis l’intervention) par rapport aux normes du gouvernement de la RDC et de l’UNICEF ?
- Quels ont été les coûts de construction par 1) cabine (un espace de toilette) et par élève ?
- Comment ces coûts se comparent-ils aux prix du marché et / ou aux projets comparables en RDC et dans la région ?

Durabilité : l'étendue des avantages de l'intervention et des activités du programme Ecole Assainie va probablement continuer sans l'appui direct de l'UNICEF.
- Quel est le protocole d’opération et de maintenance des installations WASH après la construction et quels sont les rôles de la direction de l'école, des enseignants, des parents / de la communauté et des brigades scolaires dans la gestion de WASH au niveau de l’école ? Ce protocole est-il adéquat ou existe-t-il des problèmes qui ne sont pas traités dans le protocole et / ou dans les activités pratiques d’Opération et de Maintenance ?
- Quel est le niveau d’appropriation des brigades scolaires ainsi que des comités de parents ainsi que le niveau de capacités crées pour assurer la pérennité des installations WASH dans les écoles ?
- Dans quelle mesure les interventions du programme sont-elles durables en termes de construction, de maintenance et d’opération des installations WASH ?
- Est-ce que le programme a permis la mise en place d’un système de gouvernance au niveau local, provincial et national permettant une continuité des activités sans support de l’UNICEF ?

Effets : mesure les changements à long terme en rapport avec la gouvernance du programme, le changement de comportement et la durabilité des interventions WASH mises en place
- Quel est l’effet perçu par les différents acteurs du programme Ecole Assainie sur le taux de fréquentation scolaire, l’absentéisme et l’égalité des genres à l’école ?
- Ces effets ont-ils atteint tous les bénéficiaires prévus, notamment filles et garçons, de tout âge et quelles sont les barrières identifiées, liées directement à ce programme ou non, à ce que tous bénéficient des effets ?
- Comment le programme Ecole Assainie s’est-elle associée avec d’autres interventions, programmes ou services pour parvenir aux effets (influence d’autres facteurs sur les impacts) ? Il s’agit ici de ne pas se contenter de collecter des preuves que les effets se sont bien produits mais d’essayer de comprendre le rôle de l’intervention dans la production de ces effets, sachant qu’il est rare qu’une intervention soit la seule cause des changements et qu’habituellement, une intervention se combine avec d’autres programmes, un contexte favorable et d’autres facteurs.
- Qu’est-ce qui a aidé le programme Ecole Assainie à atteindre ces effets ou qu’est-ce qui les en a empêchées ?
- Quelle a été la qualité de la mise en œuvre sur les différents sites et dans quelle mesure les différences d’effets peuvent-elles être expliquées par les variations dans la mise en œuvre ?
- Est-ce que les changements de comportements visés par la théorie du changement sur laquelle est basée le programme ont été atteints et continuent à être pratiqués par les populations sans support de l’UNICEF ?
- Est-ce que les infrastructures et comportements vont perdurer ?

 

4.4 ANALYSE DES DONNEES ET CONSTATATIONS

Les données doivent être ventilées par sexe et par âge des répondants. L'analyse des données doit mesurer dans quelle mesure le programme Ecole Assainie est pertinent, efficace, efficient et durable. Les résultats du programme seront mesurés en fonction des critères mentionnés ci-dessus. L'analyse servira à décrire les résultats du programme et à déterminer les facteurs contribuant aux résultats positifs et négatifs générés par l'intervention du programme. L'analyse qualitative doit illustrer la réaction en profondeur de la population cible au programme et à sa signification, et fournir des études de cas et des récits. L'analyse doit inclure la prestation de services et l'accès appropriés, le soutien des enseignants et des élèves pour un changement de comportement ; conception technique, utilisation et supervision du matériel, systèmes d’exploitation et de maintenance pour les écoles afin d’assurer une fonctionnalité à long terme (hardware).

4.5 PRODUITS ATTENDUS

L’équipe de la revue devra fournir les produits suivants :
- Un rapport de démarrage comprenant un plan de travail détaillé pour la conduite des travaux, la démarche méthodologique et les outils de collecte. Ce rapport devra être approuvé par le comité technique ;
- Une base de données des informations recueillies, sous format Excel, tableaux ou autre pouvant permettre l’exploitation.

Un rapport provisoire de collecte des informations nécessaire à la conduite de la revue analytique
- Un rapport final de revue analytique devant faire l’objet d’une restitution et validation ;
- Un résumé exécutif du rapport de revue analytique ;
- Une présentation PowerPoint du rapport de revue analytique ;
- Le rapport final doit inclure une liste de recommandations et orientations pratiques pour l’amélioration du programme Ecole Assainie en RDC.

Taches Délivrable Nb de jours
1. Phase préparatoire
1.1 Examen des documents, rapports et matériels Ecole Assainie pertinents (une liste avec les documents clés sera préparée par la section WASH) Les documents pertinents examinés et analysés. 5
1.2. Développer des plans de travail détaillés, la mobilisation des ressources, une méthodologie et des outils  Plan de travail détaillé
Coordination et équipes de terrain en place
Méthodologie et outils disponibles 5
1.3. Finalisation et validation des questionnaires et des outils de gestion des données, et tests sur le terrain
 Questionnaires et protocoles des KII, des groupes de discussion et des outils d'observation disponibles
Méthodologie de collecte de données et système de gestion de données en place 5
1.4. Développer le matériel de formation et faciliter la formation des enquêteurs et des collecteurs de données Matériel de formation disponible et formation dispensée 5
1.5 Rapport initial rédigé et présenté Rapport initial approuvé par le l’équipe de gestion 5
Total 25
2. Phase de collecte de données
2.1. Collecte de données et visites sur le terrain dans les provinces
 Données collectées et résumé des visites sur le terrain fourni
 25

2.2. Mise en place d'une base de données pour stocker des données Une base de données développée et partagée avec l'UNICEF. 5

2.3. Séance de compte rendu de la visite sur le terrain Rencontre avec l'UNICEF 1

Total  31
3. Analyse des données et rapports
3.1. Analyse des données et des résultats  Résumé des premiers résultats sur le terrain 15
3.2. Rédaction du rapport final et Présentation Rapport final soumis au comité de gestion et approuvé 10

4.6 GOUVERNANCE DU PROCESSUS DE LA REVUE

Afin d’assurer une appropriation des résultats de l’étude par les différents acteurs de la WASH et du Gouvernement pour une mise en œuvre des recommandations, un comité technique multipartenaires sera mis en place sous la présidence du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP).
Les résultats de chaque étape (rapports de démarrage, provisoire et final) seront présentés aux membres du comité et l’équipe de la revue veillera à la prise en compte des préoccupations dudit comité.

4.7 LIMITES ET RISQUES

Les limitations dans la collecte de données primaires peuvent inclure l'inaccessibilité de la population cible en raison de problèmes de sécurité, du terrain, des normes culturelles et des traditions. Les données secondaires peuvent ne pas être disponibles dans certaines provinces ou sont conservées sur papier, et obtenir et analyser des informations peut prendre beaucoup de temps. La qualité et la quantité de documents disponibles contenant des données secondaires de la population cible peuvent varier et certaines provinces peuvent nécessiter une évaluation plus approfondie en cas d'absence de documents valides. Les documents disponibles et les rapports de suivi du programme peuvent ne pas contenir de données ventilées fiables.

 

5. DUREE DE LA CONSULTATION

La durée de la présente consultation est de 4 mois incluant toutes les étapes : revue documentaire, phase de collecte des données de ménages, production des rapports, de restitution des résultats et de finalisation des rapports sur la base des commentaires intégrés.

 

6. PROFIL ET EXPERIENCE DE L’INSTITUTION/CONSULTANT INDIVIDUEL RECERCHE

Il est recherché pour cette revue analytique une institution académique, un bureau d’études ou un consultant individuel. L’institution académique, le bureau d’études ou le consultant individuel candidat à cet appel d’offres doit avoir plus de 5 ans d’expérience/d’existence dans le domaine de l’évaluation et avoir de préférence déjà mené des études sur les secteurs sociaux en RDC.
Lors de l’émission de sa proposition chaque soumissionnaire voudra bien préciser s’il soumissionne entant qu’organisation (consultant institutionnel) ou entant que personne physique (consultant individuel.

6.1 Consultant individuel

a. Profil

- Etre titulaire d’au moins une Maîtrise en Eau, Hygiène et Assainissement, en Education ou domaines similaires, une Maîtrise en statistique ;
- Avoir une expérience confirmée (10 ans) dans les stratégies locales en matière de WASH, dans la gouvernance au niveau national et décentralisé ;
- Avoir plus de 5 ans d’expérience dans l’analyse et l’évaluation de projets dans le secteur de la WASH ;
- Etre capable de travailler en équipe, sous pression et dans un environnement national, multiculturel et même dans les situations d’urgence ;
- Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans les enquêtes quantitatives et qualitatives, (i) le développement de questionnaires, de masque de saisie (ii) l’analyse des données et la recherche qualitative et quantitative ;
- Avoir une maîtrise de l’outil informatique et des logiciels comme SPSS, STATA, CSPRO ; 
- Avoir une maîtrise de la langue française et être capable de rédiger un rapport dans cette langue.

b. Expérience

Le consultant individuel doit :
- Etre spécialisée dans la recherche empirique et la génération d’évidences pour le plaidoyer politique, et reconnu pour sa rigueur scientifique ;
- Avoir une expérience avérée dans l’organisation et la gestion d’enquêtes, de préférence dans des pays africains, notamment une solide expérience (au moins 5 ans) dans la planification et l’organisation de logistique d’enquêtes avec une capacité à recruter rapidement un bon réseau d’enquêteurs ;
- Démontrer de solides expériences dans la collecte de données quantitatives et qualitatives, l’exploitation et l’analyse de données ;
- Avoir une bonne maitrise des enjeux des secteurs de la WASH ou de l’éducation dans les pays en développement et précisément en RDC.
- Une expérience dans l’accompagnement des pays pour la formulation des stratégies et politiques serait un atout.

7. PROCESSUS DE SELECTION DE L’EQUIPE DE LA REVUE

7.1 Consultant individuel

Le consultant individuel soumettra une offre technique et une offre financière.
a. Offre technique

Elle comportera les éléments/informations ci-dessous sur la base de laquelle elle sera analysée et notée :

Critère technique Sous-critère techniques Points maximum 
Méthodologie Interprétation des TdR 15 
 Approche et méthodes suggérées pour répondre aux questions (objectifs spécifiques) posées dans les TdR, y compris un plan détaillé des données à collecter et des méthodes de collecte proposées 20 
Maximum points   35 
Planification Plan de travail provisoire avec produits à délivrer et échéances détaillée 15 
Maximum Points    15 
Expérience, capacité et ressources humaines CV des consultants 10 
 Précédentes expériences / publications en relation avec le sujet de la consultance 10 
Maximum Points   20 
Total maximum points   70 
Minimum pour accepter la proposition technique   49 (70%) 
   

Seules les offres financières relatives aux offres techniques ayant obtenu une note technique ≥ 49 points sur 70 seront prises en considérations dans la suite du processus de sélection.

b. Offre financière

- Contenu
Elle doit comporter un budget détaillé (selon le canevas joint, voir annexe) pour couvrir toutes les activités prévues dans le plan de travail, y compris la logistique (perdiem et autres), les honoraires, les coûts indirects et les éventuels coûts d’assistants de recherche.

Les voyages en cas de besoin sont toujours en classe économique et remboursables à l’identique quand bien même qu’ils doivent être inscrit dans l’offre financière.

- Evaluation
30 points constituent le total assigné à la composante prix. Le maximum des points sera attribué à la proposition de prix la moins onéreuse. Les autres propositions des prix recevront des points dans la proportion inverse du prix le plus bas.

8. DETERMINATION NOTE FINALE, CLASSEMENT ET ATTRIBUTION DU CONTRAT

La note globale sera basée sur une combinaison de la note technique et de la note financière, en suivant la formule de notation suivante :

Notation de l’offre technique (OT) 70% :
Notation de l’OT = (note totale obtenue par la soumission)
Notation de l’offre financière (OF) 30% :
Notation de l’OF = (prix offert le plus bas x 30) / prix de la soumission examinée
Notation combinée et finale totale de la soumission 100% :
(Notation de la OT) + (Notation de la OF)

Le contrat sera signé avec le soumissionnaire qui a la meilleure note finale.

9. MODALITÉS DE PAIEMENT

Les paiements se feront comme suit :
- (a) 25% à l’approbation du rapport de démarrage soumis à validation et présentant toute la démarche méthodologique, les outils à utiliser, le chronogramme détaillé ;
- (b) 30% à la soumission du rapport provisoire jugé satisfaisant par l’UNICEF et validé par un comité ;
- (c) 45% à la soumission du rapport final jugé satisfaisant, approuvé par l’UNICEF et le comité, restitution des résultats comprise.

Opening Date Mon Jun 10 2019 18:50:00 GMT+0200 (Central European Summer Time) W. Central Africa Standard Time
Closing Date Mon Jun 17 2019 00:55:00 GMT+0200 (Central European Summer Time)