PhD Quantification des incertitudes des précipitations simulées dans les modèles climatique (4141)

Mohammed VI Polytechnic University

Benguerir, Morocco 🇲🇦

Mohammed VI Polytechnic University is an institution dedicated to research and innovation in Africa and aims to position itself among world-renowned universities in its fields
The University is engaged in economic and human development and puts research and innovation at the forefront of African development. A mechanism that enables it to consolidate Morocco’s frontline position in these fields, in a unique partnership-based approach and boosting skills training relevant for the future of Africa.
Located in the municipality of Benguerir, in the very heart of the Green City, Mohammed VI Polytechnic University aspires to leave its mark nationally, continentally, and globally.

TITLE:  Quantification des incertitudes des précipitations simulées dans les modèles climatiques régionaux au Maroc

PhD Thesis ECC- UM6P/Cedoc

Required experience: 

Ingénieur en météo/climat, Ingénieur en Hydraulique/ Mécanique des fluides, Ingénieur Mathématiques appliquées.

Contrat Type: 3 years fellowship

Country: Ecole Centrale Casablanca, Maroc

Proposed positions: 1

UM6P

Mohammed VI Polytechnic University is an institution dedicated to research and innovation in Africa and aims to position itself among world-renowned universities in its fields. The University is engaged in economic and human development and puts research and innovation at the forefront of African development. A mechanism that enables it to consolidate Morocco’s frontline position in these fields, in a unique partnership-based approach and boosting skills training relevant for the future of Africa. Located in the municipality of Benguerir, in the very heart of the Green City, Mohammed VI Polytechnic University aspires to leave its mark nationally, continentally, and globally.

ECC

École Centrale Casablanca is a Moroccan general engineering school fully integrated into the international network of Central Schools (France, China, India and Morocco). Its innovative pedagogy aims to train engineers of high scientific level, endowed with a multidisciplinary culture and a great openness to the world.

Research at Ecole Centrale Casablanca is performed around faculty members and students guaranteeing high scientific research whilst maintaining an indispensable practicality approach, working closely with enterprises.

Research is articulated around four disciplinary research teams (Mathematics, Physics, Mechanic, and Industrial engineering). The activities address complex systems modeling for emergent issues related to its regional expectations. Theses complex systems fit with the context of emergent markets, that experience  increasing global competitiveness, coupled with technological, economic and societal opportunities. The main interdisciplinary complex systems are  Urban systems, Energy systems, Industrial systems, Transactional systems, Emerging Socioeconomic initiatives modeling  and development. Ecole Centrale Casablanca structures its research around

PhD Thesis project: Quantification des incertitudes des précipitations simulées dans les modèles climatiques régionaux au Maroc

Please describe the project (short abstract including references)

Le Maroc est souvent pointé comme un hotspot du changement climatique. Les simulations issues de modèles climatiques s’accordent pour dire que les prochaines années vont aggraver la situation hydrique au pays.  Ceci est traduit par une augmentation de la température et une réduction des précipitations. Néanmoins, les modèles ne sont pas tous d’accord sur l’intensité de ce changement. Se préparer aux différents défis imposés par le changement climatique dans les années reste très difficile dans ces conditions. Dans cette thèse, nous cherchons à quantifier les incertitudes dans les modèles climatiques et plus particulièrement ceux liées à la simulation des précipitations.

Généralement, on peut distinguer entre deux formes d’incertitudes dans les modèles numériques : des incertitudes structurelles et des incertitudes liées aux paramètres du modèle. Bien qu’il est assez difficile de quantifier de manière rigoureuse les incertitudes structurelles on s’intéressera dans cette thèse à comprendre si les phénomènes physiques qui permettent de produire les précipitations, dont les évènements extrêmes, au Maroc sont bien pris en compte dans les modèle de climat. Puis dans un second temps, on s’intéressera à la deuxième classe d’incertitudes. Des simulations stochastiques sur des modèles de climat régionaux calibrés sur le Maroc seront effectués. Celles-ci permettront d ‘apporter un niveau de confiance aux simulations de la précipitation, ce qui permettra d’avoir une compréhension plus affine de l’impact du changement climatique sur la ressource hydrique au Maroc.

Objectifs spécifiques de la recherche :

  • Déterminer quels sont les drivers climatiques responsables des précipitations extrêmes au Maroc.
  • Identifier les écarts entres les précipitations simulées dans les réanalyses avec les observations.
  • Identifier les paramètres numériques responsables des écarts identifiés.
  • Effectuer des simulations stochastiques à l’aide de RCM calibrés sur le Maroc.

Etapes principale du déroulement de la recherche :

  1. Clustering (Régionalisation) des régions par type de précipitations (Moyennes, Extrêmes, etc). 
  2. Quantification des erreurs (distance entre les observations et les réanalyses) par région et par type de précipitation.
  3. Calibrer un RCM pour la simulation des précipitations futures au Maroc selon les différents scenario de CC établis par le GIEC.
  4. Cartographier l’évolution des précipitations extrêmes dans le futur avec des intervalles de confiance.

Mots clefs :

Quantification des incertitudes, Précipitations, Climat au Maroc, Changement climatique, Précipitations extrêmes.

Reference:

  1. Tuel, A., & Martius, O. (2021). A global perspective on the sub-seasonal clustering of precipitation extremes. Weather and Climate Extremes33, 100348.
  2. Tramblay, Y., Badi, W., Driouech, F., El Adlouni, S., Neppel, L., & Servat, E. (2012). Climate change impacts on extreme precipitation in Morocco. Global and Planetary change82, 104-114.
  3. El Fels, A. E. A., Saidi, M. E. M., Bouiji, A., & Benrhanem, M. (2020). Rainfall regionalization and variability of extreme precipitation using artificial neural networks: a case study from western central Morocco. Journal of Water and Climate Change.

For more informations 

Prof. El Mocayd Nabil, Ph.D in Water & Climate

[email protected]

Conditions of Access and Application:

https://um6p.ma/en/formation-doctorat

UM6P.


POSITION TYPE

ORGANIZATION TYPE

EXPERIENCE-LEVEL

LANGUAGE REQUIRED